Luang Prabang – Vang Vieng – Vientiane / Le Nord du Laos

Après ces deux jours en bateau nous arrivons enfin à Luang Prabang en fin d’après-midi. Comme pour changer le bateau nous débarque loin du centre ville donc trajet en tuk-tuk obligatoire et prix non négociables !
Dans le tuk tuk on sympathise avec Ana, une Espagnole qui voyage seule. Une fois arrivés on décide donc de chercher ensemble une guesthouse. On en trouve une pas trop mal et Ana loge dans celle d’à côté. Au final on finira par changer de chambre le lendemain car la notre sentait trop le moisi. Elle était propre mais ici, comme partout en Asie, les douches n’ont pas de cloisons. Il y a juste un pommeau accroché au mur dans la salle de bain, donc les portes en bois sont sans cesse arrosées et finissent régulièrement par moisir !
Le premier soir on fait un tour au marché de nuit. C’est un grand marché d’artisanat local. C’est pas mal mais très touristique, d’ailleurs c’est envahi de Français. Ça parle Français partout autour de nous, on en oublierait presque qu’on est en Asie ! Incroyable !

Sur les conseils de Aude, une autre voyageuse rencontrée à Bangkok on teste le fameux « buffet à 10 000 kips » (1€).

buffet

buffet

Ce sont de grands buffets de légumes, riz, pâtes en tout genre. On met tout dans notre assiette, on l’apporte au cuisto et il cuit tout ça au wok. C’est végétarien mais il y a la possibilité d’acheter un morceau de viande en sus…David se régale d’avance avec la saucisse de porc qu’il a commandé ! Au final le concept est plutôt sympa et ça n’est pas mauvais…et puis pour le prix que demander de plus !!!

Buffet à 10 000kip

Buffet à 10 000kip

Comme on a fait des économies sur le repas on s’accorde un petit verre dans un bar super sympa également recommandé par Aude : l’Utopia. Dans une ruelle bien cachée c’est un petit coin zen, relax où tous les voyageurs se réunissent autour d’un verre. C’est tenu par des Européens et ça se voit tout de suite à la déco… Tables basses, matelas pour s’asseoir ou s’allonger, petites bougies pour l’ambiance, jardin de galets, plein de plantes, musique sympa et projections vidéo. Pour les sportifs il y a même un terrain de beach volley éclairé le soir, les matchs sont assez animés, il fallait y penser !

Le deuxième jour on décide de la faire cool. Avec notre copine Ana on se balade dans la ville, on teste le « bamboo bridge » un pont qui est amovible.

Passage sur le " Bamboo bridge "

Passage sur le  » Bamboo bridge « 

Les courants étant trop forts pendant la mousson il est retiré puis remis en place dès le retour des beaux jours afin d’atteindre la berge d’en face plus facilement. Deux ponts sont installés. Comme d’habitude au Laos, on paye pour le traverser. On fit la petite balade qui nous mène au second pont et une fois que celui-ci est traversé il y a de nouveau un guichet à la fin qui nous réclame des sous. On leur montre notr » ticket et on leur dit qu’on a déjà payé mais ça ne marche pas comme ça…ils nous montrent un autre ticket différent du notre et nous expliquent « ticket différent, pont différent, donc il faut payer une deuxième fois ». Une fois e pont traversé que peut-on dire ? Alors on paye, malins ces Laotiens !

Troisième jour on va quand même visiter les chutes de Tad Kuang Si ! LA sortie à faire dans le coin ! On négocie donc un minivan pour y aller. Il nous fait la place au prix que nous proposait le tuk-tuk (à mon avis il devait remplir son van et il lui manquait du monde). Par contre il nous demande de ne pas le payer devant les autres passagers qu’il va chercher dans les hôtels. En passant par les hôtels ou les agences ils ont du payer au moins le double de ce que nous avons négocié avec lui…ben oui on est au Laos ! Si c’était le même prix pour tout le monde ça se saurait !!!
Trois quarts d’heure de route plus tard nous voilà aux chutes. On ne savait pas trop à quoi s’attendre…on n’a pas été déçus. De magnifiques chutes en plateaux, de l’eau bleu turquoise et une cascade pour surplomber tout ça. Comme vous l’avez vu sur les photos ça ne donne pas du tout envie !

IMG_9936   1957463_10152167314212976_1743075078_n  1961659_10152167313752976_1934663137_n
Pas mal de gens se baignent mais l’eau n’étant pas super chaude on fait les frileux et on ne se mouille pas…on se contentera juste d’admirer pour aujourd’hui ! David décide d’aller voir en haut de la cascade (petit sentier qui se révèlera être un vrai terrain d’escalade). Quant à moi, en grande sportive que je suis (comme vous le savez tous) je décide de l’attendre en bas face à la cascade. Je me divertis donc en admirant les chinois prendre des pauses toutes plus glamour les une que les autres devant les chutes. C’est assez drôle !
Le lendemain on prend la direction de Vang Vieng et on teste le minibus, plus rapide que le bus. Tout va bien, le van est propre, les sièges plutôt neufs, le trajet ne va pas être trop pénible….mais ça n’est pas le cas de tout le monde. Une fille qui va aussi à Vang vieng s’est trompée de bus. Le sien est parti et le notre est plein…pas de soucis, en Asie on a une solution à tout : la fille passera donc les 5h de trajets sur une chaise en bois pour enfant callée dans l’allée centrale du van ! Autant vous dire qu’elle a apprécié la conduite sportive du chauffeur dans les routes de montagne !
Quant à moi je commence à être malade, j’attends donc avec impatience l’arrivée à la guesthouse et espère en trouver une confortable !
On appréhende un peu l’arrivée à Vang Vieng, tristement connue pour ses excès et ses abus d’alcool et de drogues. Il y a quelques années les étudiants et jeunes occidentaux se retrouvaient ici pour le « tubing ». C’est une descente de rivière en bouée avec de multiples arrêts dans des bars qui offraient carafes d’alcool fort avant de repartir à l’eau le tout sur un fond de grosses basses et musique techno qui hurle tellement fort qu’elle en a tué tous les verres à soie des environs. Bref, Inutile de vous dire que l’alcool en grande quantité et la descente en bouée dans une rivière parfois très agitée n’est pas une combinaison gagnante. Suite à ces abus et quelques décès le gouvernement a mis un ola à cette dérive. Ce concept de « tubing » existe toujours mais de façon plus « soft » semblerait-il.
En sortant du bus on voit de nombreux cafés et resto, on croise quelques jeunes bien éméchés mais ça n’est pas la débauche à laquelle je m’attendais.

Après plusieurs visites de guesthouses le long du Mékong on en trouve une super : La Mountain Riverview Guesthouse. Super propre, avec du style, pas chère et au calme éloignée des bars.
On décide de poser les sacs et d’aller manger. Et sur la carte pour mon grand bonheur je trouve …des spaghettis carbonara. La coïncidence est trop belle. L’après midi pendant le trajet alors que je n’étais pas au top de ma forme je disais à David que pour la première fois depuis le début du voyage je rêvais d’être dans mon lit, avec mon thé, mes médicaments, un bon film et ma petite maman qui me demanderait ce qui me ferait plaisir de manger…Et je lui répondrais des spaghettis carbonara ! Ce soir j’aurais au moins les spaghettis !
Le Lendemain je reste au lit et David va se promener avec Ana, notre copine de route. Le sur lendemain je vais mieux alors on en profite pour louer des motos et aller voir le « Blue Lagoon » et la grotte de Tham Poukham. On emprunte donc en moto un chemin en assez mauvais état pendant 30min. Heureusement David gère la moto ! On traverse de petits villages, on croise cochons et vaches sur le bord des routes mais surtout on profite du paysage montagneux et verdoyant.

Comme vous pouvez le constater le Laos c'est vraiment pas beau!!!!!

Comme vous pouvez le constater le Laos c’est vraiment pas beau!!!!!

En arrivant sur le site on découvre le « blue lagoon » qui ne ressemble pas du tout à un lagon comme on pourrait se l’imaginer mais plutôt à une petite rivière ; ce qui ne retire rien à la beauté de ses eaux limpides et bleue turquoise. On décide d’attaquer par la grotte tant qu’il fait chaud. Après l’ascension d’une paroi rocailleuse à pic nous arrivons dans la grotte et y apercevons une très belle statue de buddha couché. Derrière celle-ci se trouve l’entrée de la grotte. Bonnes chaussures et lampes frontales indispensables !

lampe torche obligatoire !

lampe torche obligatoire !           

Au début c’est facile, puis on se retrouve rapidement dans le noir…et là ça procure une sensation très bizarre. On ne sait pas trop où on va, on ne voit pas grand-chose, c’est un peu stressant et en même temps notre côté « indiana jones » ou grand explorateur prend le dessus et on a envie d’aller voir plus loin. Et on fait bien car le spectacle n’est pas décevant. Au contact de la lumière les murs se mettent à briller. On dirait de grandes coulées de pierres incrustées de milliers de paillettes…une vraie grotte de princesse !

Des paroies pleines de paillettes

Des parois pleines de paillettes

Arrivés au bout on est fiers de nous mais il faut faire le retour et la grande question se pose… « Mais par où on est passé déjà pour venir ? ». Dans le noir le sens de l’orientation est complètement faussé mais heureusement nous avons tout de même réussi à en sortir rapidement et indemnes !
Après la bonne suée pour redescendre de la grotte David et Ana en profitent pour aller se baigner. L’eau était apparemment fraiche mais la couleur turquoise donnait vraiment trop envie de s’y baigner ! On finit la journée par une balade en moto dans la campagne…super journée !

IMG_0092Après ces quelques jours passés à Vang Vieng nous continuons notre route vers Vientiane, capitale du Laos. Et comme à chaque fois nous redoutons l’arrivée dans les grandes villes. Nous on aime bien le calme et le cachet des petites villes ! On se trouve une guesthouse pas terrible mais qui fera l’affaire pour une nuit et on part faire un tour le long du Mékong. Comme vous pouvez le voir dans les photos on aime beaucoup les couchers de soleil sur l’eau !

IMG_0166Le lendemain on décide de passer la journée à Vientiane et prendre un bus couchette le soir même pour faire la route de nuit jusqu’à Paksé. On avait initialement prévu de faire d’autres villes entre Vientiane et Paksé mais les transports ici nous coutant trop cher on descendra directement dans le sur du pays. On fait donc le tour des agences qui proposent des bus de nuit et j’insiste sur e fait qu’il est super important de comparer les prix car pour le même trajet et le même type de bus nous avons trouvé tous types de prix avec des variations allant jusqu’à 10€ voir plus entre différentes agences ! On en trouve donc une pas chère et pour passer le temps en attendant le bus on décide d’aller visiter le Lao National Museum…on n’a pas été déçus de notre choix ! De toute façon après avoir visite le musée Te Papa en Nouvelle-Zelande une grande majorité de musées paraissent ternes et vieillots mais ici s’en est presque une blague!
La visite commence par une pièce contenant des « fossiles » et « os de dinosaures ». Il ne faut pas 5min pour se rendre compte que les soit disant « os » sont en fait de magnifiques sculptures en plâtre dont les traces de peinture au pinceau trahissent l’authenticité de la fameuse pièce de collection. S’en suivent plusieurs pièces présentant des objets archéologiques prenant la poussière depuis bon nombre d’années, des explicatifs jaunis par le soleil et le temps et des maquettes en plâtre mettant les objets ou les gens en situation … au milieu des bêtes qui y ont eux aussi fait leur nid… Au premier étage quelques informations sur les différentes tribus peuplant le nord du Laos puis un enchainement de pièces retraçant l’histoire du pays. L’invasion des méchants français et des méchants américains chassés du pays grâce au communisme, meilleurs chose qui leur soit arrivé. On termine la visite par une sorte de tableau d’honneur prônant les bienfaits du communisme et quelles avancées ça a pu apporter au pays maintenant à la pointe de la modernité (enfin à l’époque à laquelle cette expo a été créée)…Visite surprenante pour un musée national !

Le soir arrive et il est temps de prendre notre bus de nuit…qui est en fait aménagé de nombreuses couchettes sur deux étages. Par bonheur nous sommes en bas, nous ne serrons pas trop secoués mais niveau confort on aura connu mieux. Plus de petits rideaux qui permettent de t’isoler dans ton « box », de vieux oreillers et une couverture d’une couleur douteuse afin de se couvrir …ou pas, et une taille de couchette une fois de plus adaptée au gabarit asiatique. David a eu du mal à y caser ses grandes jambes !

Le bus de nuit pour Pakse ...totalement adapté à la taille des Européens comme vous pouvez le constater!

Le bus de nuit pour Pakse …totalement adapté à la taille des Européens comme vous pouvez le constater!

IMG_0181Au final on se dit qu’on a eu de la chance d’être en couple car d’autres voyageurs nous ont expliqué plus tard qu’ils avaient du partager leur mini couchette avec un inconnu durant toute la nuit ! Ouh la bonne surprise ! Après une nuit de trajet nous arriverons à Paksé vers 6h du matin !

2 réflexions au sujet de « Luang Prabang – Vang Vieng – Vientiane / Le Nord du Laos »

  1. J’espere que tu as aprecies tes spaghettis carbonara comme maman les faisait. je voisque vous avez vus des paysages incroyables , je vous suit tout le long du voyage et je voyage aussi. Bisous edwige

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s