Les Z’oreille en Nouvelle-Calédonie

Avec notre chance habituelle nous sommes arrivés en Nouvelle-Calédonie…sous des trombes d’eau !!! Ben oui, il fallait bien ça. Mais à la différence de l’Australie ici il fait chaud même quand il pleut ! Kymbo est venu nous chercher à l’aéroport et nous a emmenés chez eux dans le centre de Nouméa où Pauline nous attendait avec la petite Alix. Leur magnifique petite fille de 6 mois. Pauline nous avait préparé un super repas. Du saumon des dieux. Un poisson d’ici. C’était super bon, même Dav qui n’est pourtant pas fan de poisson a adoré !

Nous avons donc passé la première semaine en NC chez eux. Kymbo ne travaillant pas cette semaine là il nous a montré des coins sympa de la ville. On a donc pu aller se poser à One Toro – un parc naturel en haut d’une colline qui laisse une vue imprenable sur les plages de Nouméa et sur les îles au large. On a également visité l’aquarium, le Parc Forestier, les différentes plages. Le second week end, les parents de Pauline avaient organisé un pic nique dans le Sud de la Calédonie. Nous avons donc roulé jusqu’aux terres rouges à 1h de Nouméa. Le midi on a pu manger abrités sous les farés (sortes de cases en bois ouvertes sur les côtés avec un toit en bois et en paille) – que l’on retrouve dans de nombreux campings – puis nous avons passé l’après-midi au bord de la rivière. Dav y a fait sa première baignade.

Le mardi qui a suivi nous avons loué une voiture pour pouvoir faire le tour de l’île. Au départ on était partis pour le faire a pieds avec le bus etc… mais on s’est vite rendus compte que ça ne serait pas possible. Pauline et Kymbo nous ont aussi vivement recommandé d’en louer une. Apparemment, ici, le bus des fois on peut l’attendre longtemps…très longtemps ! Puis quand on voit comment c’est organisé, au final on se dit qu’on aurait pas pu faire sans. On sent dès qu’on sort de Nouméa que rien n’est trop aménagé pour le tourisme. Biensûr il y a des offices de tourisme, des hôtels, gîtes et campings mais rien n’est indiqué. Pour trouver les lieux qu’on cherche, les campings etc on doit demander aux gens du coin et parfois les explications s’avèrent un poil comique (les Kanak n’utilisant pas les termes « gauche et droite » mais « par là » en indiquant la direction avec les mains).

Bref, clés de voiture en poche nous voilà partis vers le Sud de l’île pour y passer quelques jours. Première étape : Yaté. Mais avant ça, les courses. C’est là que ça commence à faire mal. En plus du budget voiture qui n’était pas vraiment prévu, la nourriture ici est juste hors de prix pour nos petites bourses. Même chez Leader Price on fait bien attention à ce qu’on prend et on s’en sort avec une belle facture et pas grand-chose dans le caddie. On mangera donc des boites de thon, des pates et …des pates pendant 3 semaines. Nous avons eu une glacière à prêter mais à 3,50€ le pain de glace on va pas en acheter tous les jours. Donc les produits frais on oublie même si on ne rêve que de ça vu la chaleur. Les fruits et légumes pareil. Il nous reste donc le thon et les pates et le maïs en conserve quand même !!! Ici quasiment tout est importé d’où le prix exorbitant de la nourriture…et tout le reste. Il n’y a quasi pas de production agricole en grande quantité. Les kanaks font pousser chacun dans leurs jardins et ce qu’ils ont en trop ils le vendent mais sinon tout vient de l’étranger. En parlant avec des gens du coin on a compris ce qui empêchait les locaux de se mettre à l’agriculture : l’Europe ! Des fonds sont reversés aux habitants qui font pousser fruits et légumes. Seulement qu’ils fassent de grands terrains maraichers ou des potagers dans leurs jardins ils sont payés donc ces fonds Européens ont petit à petit tué l’agriculture locale…semblerait-il.

La voiture louée, les courses faites et la moitié de notre budget en moins nous nous mettons en route pour le camping de Monsieur Pierre pour notre première nuit hors de Nouméa et donc en terre Kanak. Sur la route on voit des paysages magnifiques. La terre rouge c’est vraiment joli et ça donne de magnifiques contrastes avec la verdure environnante. A l’arrivée au camping on est vraiment super contents. C’est super jolie. Camping en bordure de plage, les cocotiers, la mangrove, les palmiers…bref le cadre de rêve ! Première nuit super.

chez Monsieur Pierre

chez Monsieur Pierre

Le lendemain matin on se met en route pour visiter le coin et faire une boucle pour visiter plus au Sud.

IMG_7292

On tombe par hasard sur une belle petite cascade et sur des fruits de la passion. On les garde, on les mettra dans le rhum pour l’apéro en espérant que ça soit bon !

cascade à Yaté

cascade à Yaté

Fruits de la passion

Fruits de la passion

 

On devait aller voir un petit marché…on l’a jamais vu mais pas grave on continue et on se retrouve sur une route digne d’un terrain de 4X4. D’ailleurs on ne voit que ça qui nous double. Avec notre Citröen C1 on fait pas les malins. Dans le genre pot de yaourt on peut pas faire mieux donc je ne vous explique pas les frayeurs qu’on s’est faites en voyant les crevasses à traverser dans la route et les bosses à éviter. Dav au volant, je sortais toutes les 5min tâter le terrain et lui indiquer quel côté il était plus judicieux de prendre. On a croisé les doigts toute la route pour ne pas voir notre caution s’envoler au bout de 2 jours ! Un mec qui faisait la même route que nous mais lui en 4X4 s’est bien marré à nous voir galérer pendant des heures. Il nous a demandé si on le faisait exprès de prendre tous les chemins pourris mais nous a rassuré en nous disant que quelques Km plus loin la piste en terre s’arrêtait et qu’on aurait de nouveau de la bonne route. Il n’avait pas menti…et nous on a enfin soufflé. Mais sinon la route était super jolie.

Un peu de vie au milieu de toute cette terre rouge

Un peu de vie au milieu de toute cette terre rouge

On a fini par s’arrêter au camping où on était allé avec les parents de Pauline pour pic niquer le dimanche précédent. On a mangé là puis on est allé visiter les chutes de la Madeleine non loin de là. Petite balade sous le cagnard mais jolies chutes !

chutes de la madeleine

chutes de la madeleine

chutes de la madeleine

chutes de la madeleine

Au retour pour se rafraichir Dav a voulu repasser par le camping. Il avait vu qu’une petite fille avait perdu son masque de plongé dans la rivière en début d’aprèm et arrivait pas à le récupérer. Il nous a donc sorti l’équipement complet : Palmes, masque et tuba et est allé le récupérer…mais pour lui !

IMG_7427

Le site étant sympa on s’est donc dit de revenir camper à cet endroit le lendemain soir. Retour chez Pierre après une journée bien chargée. La mission de la soirée : réussir à ouvrir une noix de coco !

ouverture de la coco...avant dégustation!

ouverture de la coco…avant dégustation!

Ben je vous confirme, c’est pas easy du tout ! Une fois que tu as réussi à casser la première coque et à éplucher la noix de coco, ben y’a une seconde coque encore plus résistante à l’intérieur ! Mais Dav étant devenu un vrai Robinson il s’est pas laissé démonter et grâce au fameux couteau Suisse (merci papa pour le prêt !) il y est finalement arrivé. En fait l’eau de coco ben c’est…pas ouf et la coco râpée c’est…fade ! Beaucoup d’effort pour un plaisir mitigé mais au moins on l’aura ouverte cette coco !!!! Quand à la seconde nuit chez Pierre elle fut comment dire…peu reposante ! Au milieu de la nuit coup de feu ! (Il faut savoir qu’ici la vente d’arme à feu est autorisée et sans permis. Prochainement ça va changer. Les armureries sont donc prises d’assaut : les gens font le plein avant le changement de loi. Ici ils sont tous super bien armés…c’est rassurant!)

Moi je fais un bond dans la tente, je secoue Dav qui me dit que c’est pas grave, et qui se rendort à moitié. 5min après j’entends quelqu’un qui arrive sur le camping avec une torche, qui éclaire la tente, qui tourne autour etc…j’étais terrorisée ! Ceux qui me connaissent un peu connaissent également mon courage légendaire donc imaginez moi cette nuit là ! Au final cette lumière a squatté toute la nuit mais il nous est rien arrivés. Dav pense que c’était le proprio qui est venu s’assurer que tout allait bien…le doute persistera !

Lendemain matin on se met en route vers le Camping de la Netcha que l’on avait réservé la veille. On pic nique sur place, on monte le campement pour le soir. L’après midi on descend vers le village de Prony où on peut visiter un ancien bagne.

Ancien bagne

Ancien bagne

On a passé un super moment. Ce village semble totalement déserté. On n’y a croisé personne, toutes les maisons étaient fermées…bref un havre de paix en plein milieu de la nature qui retrace un passé historique assez difficile. Je me demandais comment on avait pu implanter un endroit de torture et de travail forcé qui appelait à la souffrance dans un cadre si magnifique. Des fleurs partout, une végétation prolifique, bref un lieu qui respire la sérénité.

  • IMG_7329IMG_7325IMG_7466

Le soir après avoir mangé (avec les poules comme d’hab’ sinon dès le coucher du soleil on se fait dévorer par les moustiques !). on s’installe et on se sent super bien. Le campement est cool. Notre petite tente avec devant une natte sur le sol couverte par un auvent. On s’y sent bien. Le ciel est clair et la lune éclaire fort, on distingue super bien les étoiles. Ni trop chaud, ni trop froid, pas de vent. Bref une soirée parfaite. On décide donc de se mettre dans nos sacs de couchage (toujours pour les moustiques) et de se regarder un film à la belle étoile. Ce fût une des meilleures soirées que j’ai passé depuis le début de notre voyage. Rien de particulier, juste un moment de bien être dans des conditions super !

Vendredi matin on se met en route pour le Nord ! Premier arrêt : Païta. On a galéré à trouver le camping mais on y est enfin arrivés et on est bien contents de se poser. On déballe la tente, on l’installe. Et une fois fini les petits jeunes installés à côté de nous viennent nous voir en disant qu’ils fêtent un anniversaire le soir et qu’on est peut être un peu près si on ne veut pas être dérangés. Flemme de devoir tout remonter alors qu’on vint de finir de tout installer. On fait donc les jeunes (beaucoup moins jeunes qu’eux. Ils devaient fêter les 15 ans du garçon à mon avis pas plus) et on dit qu’il n’y a pas de soucis, on sait ce que c’est, ça nous gêne pas. Leurs copains arrivent 1h plus tard. 1h30 plus tard ils clopent comme des malades et boivent des bières. 2h plus tard ils ont failli cramer leur bâche suspendue en allumant leur feu à l’essence juste en dessous. Ah la jeunesse ! Ça nous a bien fait rire ! Puis l’un crie sur Hugo parce que quand même il assure pas de vouloir rentrer dans la glacière…bref un sketch toute la soirée. Jusqu’au pétard qui frôle la tente et qui me réveille. Là ça me fait moins rire mais quand même un peu quand j’entends ce pauvre Hugo crier « non les gars c’est plus drôle maintenant de se balancer des pétards, on arrête, hein ? On arrête ? moi j’en ai marre de m’en prendre ! ». Fin des pétards, Merci Hugo !

Au matin on se lève tout frais et eux…beaucoup moins et dévorés en prime par les moustiques ! C’est con les ados !

Avec cette histoire d’ado j’en oublie de raconter l’histoire de la douche. En arrivant au camping je ne rêve que d’une chose : prendre une douche et me laver les cheveux. On va donc voir les Kanaks à l’entrée pour leur demander si il y a une douche et ils nous montrent un abri en vieille tôle ondulée. Moi, toute contente je reviens avec mes affaires, mon gel douche prête à kiffer. Mouai…j’ai vite compris pourquoi les mecs se sont marrés en me voyant revenir la serviette sous le bras et le sourire aux lèvres ! J’ai vite déchanté. Les tôles tenaient je ne sais comment en équilibre les unes contre les autres, la tôle du plafond était rouillée et trouée, la porte était un bout de tissu d’une couleur indescriptible et l’intérieur….comment dire… ? La douche consistait en un bout de tuyau relié à un robinet qui n’avait pas du être utilisé depuis des années. Je n’ose même pas imaginer ce qui aurait pu sortir de ce tuyau et le sol jonché d’immondices ! J’ai donc décidé qu’au final mes cheveux n’étaient pas si sales que ça et que je mettrai un peu plus de déo le lendemain ! Fin de l’aparté.

Direction suivante: La Foa

2 réflexions au sujet de « Les Z’oreille en Nouvelle-Calédonie »

  1. Nous vous souhaitons un bon réveillon et un joyeux noël au soleil.
    Bisous de toute la famille Carré et léchouilles de « doudou chien »

  2. Salut, vous êtes déjà en 2014 et nous, nous préparons le réveillon. Une très bonne année 2014 avec encore pleins de beaux paysages à voir. Bises de nous 4 (léchouilles pour drako)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s